One of thoses stories
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (EMMA) trying to look foward

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emma B. Stark
Admin
avatar

Messages : 222
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: (EMMA) trying to look foward   Dim 11 Juin - 12:52


Emma Bagwell Stark



Nom : Stark, née Bagwell. Aujourd'hui, j'utilise les deux noms de famille, mais à une certaine époque, j'ai changé mon nom de famille de naissance pour celui de ma mère pour me dissocier complètement de mon père.
Prénom : Mon réel prénom est Audrey, mais encore une fois, après le déménagement à Chicago, j'ai décidé mon deuxième prénom, qui est Emma.
Âge : J'ai 38 ans
Date de naissance : Je suis née le 12 avril 1979, à Birmingham en Alabama.
Situation familiale : Je suis en couple avec Fernando Sucre. J'ai un fils, Montgomery (Monty) qui est maintenant âgé de 17 ans.
Orientation sexuelle : Je suis hétérosexuelle
Particularités : J'ai une mémoire photographique époustouflante. Merci papa !
Groupe : Je fais partie du groupe federal agents
Avatar : Je ressemble à Jennifer Morrison

Anecdotes
Lorsque j'ai été recruté par Alexander Mahone, pour me joindre à son équipe pour retrouver et arrêter les huit évadés de Fox River, je ne m'attendais certainement pas à ce que mon père soit l'un deux. Un peu plus de huit ans s'étaient écoulés depuis que ma mère et moi avions quittés l'Alabama pour Chicago. Ça faisait maintenant huit ans que je ne m'appelais plus Audrey Bagwell, mais Emma Stark. Je n'avais même pas trouver le courage de visiter mon père en prison, suite à son transfert à la prison de Fox River, qui n'était qu'à quelques minutes de voiture de mon lieu de résidence. Il n'avait aucune idée de la femme que j'étais devenue et surtout, il ne savait pas qu'il avait un petit-fils. Même si je travaillais en équipe avec Alex et Laura, je menais ma petite enquête, seule, afin de retrouver mon cher papa avant qu'il ne commette l'irréparable.

J'ai finalement eu une piste. La dernière fois que quelqu'un avait vu un individu ressemblant à Theodore Bagwell, c'était dans une petite ville de l'Utah. Je suis alors partie, sans partenaire, ni aide, vers ce petit coin de pays. Je ne voulais pas me faire de grandes attentes, mais j'étais à quelques kilomètres de (peut-être) retrouver mon père... Et qui sait ? Peut-être que les autres membres du Fox River 8 allaient y être aussi ? Je me suis retrouvée dans un quartier résidentiel, nouvellement construit. J'avais toujours en tête (merci à ma super mémoire photographique) l'endroit qu'Alex avait encerclé sur la carte. Après quelques heures de route, je suis arrivée à destination et je me suis faite discrète. Je ne voulais pas être repérer après tout. J'ai réussi à m'approcher de l'endroit où, à ma grande surprise, tous les membres se retrouvait, à l'exception de Haywire et Abruzzi (qui avait déjà sombré sous les balles du FBI). Je les observe discrètement. C'est à ce moment que j'ai appelé Laura pour lui donner des nouvelles, mais l'appel a été de courte durée, puisque le groupe s'est séparé. Ne voulant pas perdre ma chance d'éventuellement renoué avec mon père, je l'ai suivi.

Après quelques heures, mon père s'est finalement arrête devant une maison. J'ai fait de même, quelques maisons pour garder ma couverture. Je voulais qu'il sache que j'étais là, mais je ne voulais pas qu'il pense que je l'avais suivi pour les mauvaises raisons. Je suis sortie de ma voiture, lorsqu'il a passé le pas de la porte. La maison était muni d'une affiche de vente et au premier coup d’œil par la vitrine située à l'avant de la maison, elle était pratiquement vide. À mon tour, je suis entrée à l'intérieur. Mon père était assis au centre de ce qui semblait être la salle à manger autrefois. Il me faisait dos, alors il ne pouvait me voir. Quelques secondes ont suffit pour qu'il se lève et qu'il s'avance vers la cuisine. Il tenait un bouquet de fleurs dans ses mains... ou du moins, ce qu'il en restait après qu'il les fracassé contre le comptoir. « Papa... » Il s'est retourné vers moi. Un léger sourire s'est dessiné sur mon visage... Puis, par la suite, c'est le noir total. Je me suis réveillée (probablement quelques minutes plus tard), ligotée à une chaise. J'ai tourné le regard vers la gauche, pour voir que mon père était dans le même état. Deux hommes étaient devant nous. Je ne les connaissais pas, mais ils semblaient connaître mon père. Alors qu'ils le maltraitait, je restais assis, ligotée et impuissante. Ce que je ne savais pas à ce moment-là, était que mon cher papa avait un plan et une clé cachée dans l'un de ses bas. Il me lança un regard, à un certain moment, mais je n'étais pas certaine de ce qu'il voulait me dire.

Walking on sunshine. Je déteste cette chanson et je comprends enfin pourquoi. Comme mon père ne voulait pas dire à ces hommes où se trouvait l'argent qu'il avait volé, ils s'amusaient à mettre cette chanson de Katerina and the Waves à répétition. C'était plus agressant à la fin. Mon père a décidé de mettre son plan à exécution et il a essayé de s'enfuir, mais les deux hommes l'ont rapidement rattrapé. La clé est tombée, mais avant même qu'ils puissent la prendre, mon père l'a avalé. Les heures suivantes ont été plutôt pénibles. Mon père était maintenant dans la salle de bain, attaché sur la toilette et on lui avait administrer du laxatif pour qu'ils puissent récupérer la clé.

Une fois qu'ils ont eu ce qu'ils désiraient. Mon père s'est retrouvé attaché par sa main lourdement blessé à un calorifère. Je prenais toujours place sur ma chaise, je n'avais pas bougé. L'un de deux hommes a téléphoné à la police et ça n'a pris que quelques instants avant d'entendre les sirènes. Mon père essayait de se déprendre et plus le bruit s'approchait, plus mon père paniquait. Il ne voulait pas retourner en prison. J'ai essayé de le calmer, mais ce n'était pas évident.  Mes yeux étaient posés sur lui lorsqu'il a décidé de défaire ses points de suture afin de se déprendre. Il s'est retourné vers moi pour m'aider, mais il était trop tard. « Allez... Va-t-en ! » Lui dis-je. « Je vais m'occuper de tout ça... » Je n'avais pas terminé ma seconde phrase qu'il était déjà parti et au même moment, la police a défoncé la porte avant de la maison et m'ont retrouvé ligotée au milieu de la pièce.

Les heures suivants ont été pénible. J'ai expliqué aux agents de police que j'étais une agente du FBI. Je m'étais retrouvé ici,
suivant une piste concernant l'un des évadés de Fox River. Theodore Bagwell. Je n'avais pas été prudente et j'avais été démasqué par celui-ci et il m'avait ligoté sur cette chaise avant de prendre la fuite. Je n'avais jamais réellement eu envie d'utiliser mon père de cette façon, mais je ne pouvais pas dire la vérité, c'était tout simplement irréel de penser que je pouvais dire un tel truc.

Histoire

Je suis née sous le nom d'Audrey Bagwell, le 12 avril 1979 à Birmingham, en Alabama. Mes parents se sont séparés lorsque j'étais assez jeune et même si je vivais avec ma mère, la relation que j'avais avec mon père, à l'époque, n'a jamais été affecté. J'ai grandi avec mes deux parents aimants, en sachant pas à l'époque ce qui était réellement Theodore Bagwell. Il est certain que ma mère a voulu me protéger, mais elle ne pouvait plus le faire maintenant. Il était recherché par la police pour des crimes qu'il avait commis. J'étais adolescente à l'époque et laissez-moi vous dire que les enfants sont loin d'être gentils lorsqu'ils apprennent ce genre de choses. Du jour au lendemain, je n'avais plus d'amis et j'étais certainement la personne qui se faisait crier le plus d'insulte. J'en ai longtemps voulu à mon père pour ça. Comment avait-il pu nous faire ça, à ma mère et à moi ? Cet enfer a duré quelques semaines, puis nous sommes partis de l'Alabama. J'étais soulagée d'apprendre que mon beau-père (puisque ma mère s'est remarié quelques années après sa séparation avec mon père) avait pris la décision d'emménager. Il avait demandé un transfert, et son employeur avait accepté de l'envoyer à Chicago. Dès notre arrivée dans la grande ville, j'ai demandé à ma mère si je pouvais changer mon nom. Je voulais prendre ce déménagement comme un nouveau départ et même si j'aimais mon père, il m'avait blessé et je voulais me détacher de toute cette histoire. J'ai alors choisi de prendre mon deuxième prénom en remplacement de mon premier, puis j'ai, à partir de ce jour, pris le nom de mère, comme nom de famille.

C'est à Chicago que j'ai fait la rencontre d'un jeune homme du nom de Charlie. Je vous cacherai pas que je suis tombée amoureuse de lui en claquant des doigts. Nous sommes rapidement devenus un couple et je pensais réellement avoir une belle histoire avec lui, mais je me suis trompée. À la fin de l'été 1999, j'ai découvert que j'étais enceinte. Avant de le découvrir, je m'étais fait à l'idée que je n'en aurais pas. Avec tout ce qui se passait dans ma vie familiale, c'était presque mieux de ne pas avoir d'enfant, mais lorsque j'ai vu que le test était positif, je ne savais plus quoi faire.  J'ai alors pris l’initiative d'en parler à Charlie. Nous n'avions jamais eu de conversation sur le sujet, mais il était désormais le temps de le faire. Par contre, je ne  m'attendais pas à ce genre de comportement de sa part. Il m'a dit qu'il n'était pas prêt à ça, puis il est parti. Il n'est pas seulement parti de l'appartement, mais de ma vie. J'ai essayé de le rejoindre à plusieurs reprises, mais il a quitté le pays, en mission militaire. J'ai su dans ces jours-là que je devais m'occuper de ce bébé qui grandissait rapidement dans ma ventre, peu importe ce qui allait se produire dans ma vie.

Malgré ma grossesse et ma vie de jeune maman, j'ai pu terminer dans les premières de ma classe à l'académie de police de Chicago. J'ai rejont les rangs d'officier au District 21. À l'automne 2004, j'ai été invité à joindre les rangs du FBI et j'ai dû passer quinze semaines à Quantico.  Je venais de sortir de mon entraînement lorsque j'ai été recruté par Alexander Mahone pour arrêter les évadés de Fox River. Cette mission était plutôt importante pour moi. C'était effectivement ma toute première, mais l'un des prisonniers était mon père. Je me devais de le retrouver. Quelques semaines après l'évasion, j'ai retrouvé mon père, mais nos retrouvailles ont été de courte durée, puisque nous avons été rejoint par Bellick et Geary. Je peux vous dire qu'une chose, lorsque je suis tombée nez à nez avec Bellick, il a su ce que j'en pensais de son petit jeu et de ce que j'allais lui faire s'il osait me toucher ou toucher à ma famille encore une fois.

Je n'aurais jamais pensé qu'en travaillant sur ce dossier que nous serions amenés à changer de camp, en quelque sorte. Ces fugitifs sont devenus nos amis, l'un d'entre eux est devenu plus qu'un ami à mes yeux. Fernando et moi sommes ensemble depuis quelques années maintenant. Il est tout simplement parfait. Je me demandais ce que j'ai fait de bon dans la vie pour avoir un être aussi exceptionnel dans la mienne. Nous sommes même partenaires, avec Lincoln dans l'achat d'un bar : Le Molly's.

Les années ont passé et voilà que nous avons appris que Michael, qui était décédé quelques années plutôt, était bel et bien vivant et au Yémen. Je suis restée à Chicago, alors que le groupe est parti vers ce pays étranger pour ramener Michael parmi nous. À leur retour, j'ai découvert que j'avais un petit frère, Whip. Bien évidemment, il n'y a pas de mission de ce genre, sans conséquence. Alors que nous étions sur le point d'arrêter Poseidon, mon frère a été tué, mon père arrêté puisqu'il a vengé Whip.  Il n'a pas été arrêté par n'importe qui. Laura l'a menotté et l'a escorté jusqu'à la voiture. Je dois dire que j'ai été déçu par le geste de mon amie, mais après tout, elle avait un travail à faire. Deux semaines ont passé et la vie suit son cours. J'essaie de ne pas trop penser à ce qui s'est produit, même si c'est beaucoup plus facile à dire qu'à faire.

black pumpkin



Derrière l'écran
Pseudo : CatheeeD
Prénom : Catherine
Âge : 24 ans
Pays : Canada
Fréquence de connexion : Tous les jours, si possible
Inventé ou scénario : Poste vacant
Commentaires : Aucun.
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oneofthosestories.forumactif.com
 
(EMMA) trying to look foward
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Austen, Jane] Emma
» Emma Thompson Sybille Trelawney
» Emma
» [Darwin, Emma] Les mathématiques de l'amour
» Réponses de Sandy Welsh aux questions des internautes sur Emma ( nov 2009)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One of those stories :: let's the flame begins :: let me introduce myself :: présentations terminées-
Sauter vers: